Plumes 11 à 20

11.

D’ailleurs, quelqu’un pourrait-il me dire si les animaux se masturbent ? C’est que je me suis posée la question après une discussion dont la conclusion était en gros « soyons plus animal qu’humain », c’est-à-dire plus instinctif, plus « nous-mêmes ». Alors, je veux bien moi mais uniquement s’il me reste la possibilité de m’octroyer mon petit plaisir (soyons honnêtes, ça fait définitivement partie des petits bonheurs ;-))

(dans la catégorie « j’en peux rien, ça me traverse »)

12.

Voilà, voilà… je suis finalement d’accord pour la réincarnation car suite à ma question d’hier (à vrai dire plus rhétorique qu’autre chose), j’ai donc appris que les animaux ne s’en tenaient pas aux pratiques sexuelles purement reproductives. Ces chères bêtes connaissent bien la masturbation, la fellation ou encore la sodomie. Me voilà rassurée même si un peu chagrine de devoir choisir une pratique plutôt qu’une autre vu qu’il semblerait que chacun ait sa spécialité…

(dans la catégorie : « j’en peux toujours rien, ça continue de me traverser »)

13.

Mon fils, ce poète : quand je serai grand, j’inonderai la ville de pâtes. Et bien moi, quand je serai grande : je m’emplumerai pour caresser et brasser les nuages, j’arc-en-cieliserai le monde ou mieux je forgerai de nouvelles couleurs, je chocolatiserai mon cœur et mon âme et peut-être les vôtres ? Je nagerai dans la cité de nouilles de mon fils humant, goutant, tâtant de leurs multiples formes, saveurs et senteurs. Et vous, que ferez-vous quand vous serez grands ?

14.

Ça y est, je l’ai vu. Je vous assure ! Il était assis à une table de cette cafétéria dans un angle en bout de salle, à moins de 10 mètres de moi. Lui aussi était seul (évidemment) et il semblait contempler d’un air serein et peut-être même compatissant tous ses êtres issus de sa création. Je dois dire qu’il était bien habillé : costume-cravate noirs sur chemise blanche, un grand manteau noir posé sur la chaise… Et qu’il est chauve. Maintenant que j’y pense, j’aurais pu le confondre avec la Mort. A moins que Dieu, c’est-à-dire la Vie, ne soit aussi la Mort ?

15.

En pleine planification de sa prochaine expédition au pays Quidam Editeur. Après avoir dressé la liste des escales (Frédéric Fiolof, Erwan Larher, Philippe Annocque, Julien d’Abrigeon, Nick Barlay, Reinhard Jirgl, Stéphane Padovani… pour commencer) se demande qui de la banque ou d’une campagne de financement participatif sera la plus à même de subventionner ce coup de foudre livresque ?

A moins que… étant née un 15 décembre, pourrait-elle espérer s’en faire offrir quelques-uns ?

(dans la catégorie « qui ne tente rien n’a rien » ou « à bon entendeur »)

16.

Ce matin, j’ai poursuivi la préparation de mon futur périple quidamesque avec un premier approvisionnement à la Bibliothèque Municipale de Belfort et à la nouvelle librairie belfortaine Libraires du Chat Borgne.

Même si ma visite fut rapide, je pense pouvoir dire que je vais l’apprécier cette petite libraire. Elle a une âme et un cœur. Si, si, ça se sent ! Et peut-être même que mon enfance passée entre les rayons d’une bouquinerie mêlée à mon amour des livres, me donne comme un sixième sens en la matière, oui, peut-être bien !

PS : avis aux bons entendeurs d’hier : vous pouvez rayer le livre de Frédéric Fiolof de la liste, il m’arrivera tout bientôt🙂

17.

Se sent « incomplète » … a hésité avec « bizarre », « pas à sa place » et peut-être même « a le cafard ». Lendemain caractéristique d’une cuite d’inspiration-libération… Doit avoir en elle un petit lutin sadique qui joue à desserrer la bride pour ensuite mieux la resserrer…

(30 minutes plus tard)

Se sent « mieux » … cette fois, a hésité avec « contente », « satisfaite », et peut-être même « en paix ». Suite caractéristique d’un bref touchage de fond (je vous avais déjà parlé de mon petit surnom : « montagne russe » ?).
Si elle est contente, c’est que d’avoir nommé son petit lutin sadique/rabat-joie/apeuré, lui permet maintenant de lui parler, de le voir et de lui laisser sa place… et en même temps, pas TOUTE la place !

Commence également à aimer parler d’elle à la 3e personne… Quoiqu’elle devrait peut-être envisager le pluriel vu le monde qu’il y a là-dedans…

18.

Les plumes volètent, tombent, se posent sur mon épaule, dans ma main. Parfois, par je ne sais quel miracle, elles atterrissent directement dans mon cœur. Certaines sont plus légères que d’autres. Il en est des indécises, des traitres, des câlines, des soyeuses ou des plus rêches. D’autres demandent plus d’efforts ; elles se cachent sur le sol parmi les feuilles, les herbes, les champignons et même occasionnellement parmi les ordures.

Heureusement mon œil s’habitue, devient chaque jour plus acéré… j’ose presque rêver devenir une trouveuse de plumes quand je serai grande…

19.

Chut, c’est parti. J’ai embarqué avec B.S. Johnson à bord d’un chalut en direction des Éditions Quidam.. Un début tout en introspection et mal de mer… A suivre…

20.

Me demande comment il fait ce Johnson, il est malade quand même sur un bateau, alors, comment il a réussi à noter sa pensée brute, là, telle quelle. Il avait un enregistreur ? il ne pouvait pas écrire tout de même. C’est quoi son secret. Puis même sans être malade comment faire pour juste retranscrire cette pensée qui file à toute allure vers je ne sais où, qui saute, qui vrombit… pourquoi diable vrombit, rien à voir mais c’est passé là, en plein milieu du reste. Ça pourrait durer longtemps cette séance de retranscription de ce qui me traverse et tout ça sans aucun intérêt sauf pour dire que j’avais rêvé faire ceci il y a longtemps, ça a quelque chose de tentant, intriguant, passionnant, rêve de toute puissance sur mon propre esprit ?

(librement inspiré de B.S. Johnson, « Chalut », Quidam Editeur (2007))

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s