Plumes 91 à 95

91.

Elle s’était une fois de plus cassé le nez sur la réalité… à moins que ce ne soit sur la force d’inertie… ou la réalité… ou la force d’inertie… soit, quoi qu’il en soit, elle regardait ses rêves s’envoler avec tristesse et déception en se promettant que cette fois, oui cette fois, ce serait la dernière, on ne l’y reprendrait plus ! Non mais, ça suffit cette histoire !

Oui mais…

… Et les rêves, cette source de création et de joie, et leur beauté… et leur force de mouvement, de vie ? Son nez et son cœur allaient donc continuer à se briser !


92.

Mais qu’avais-tu donc en tête, chère nature, en inventant l’ovulation et les envies qui vont avec ?

Oui, ok, cette histoire de reproduction. D’accord, il en va de la survie de l’espèce, je comprends… enfin, plus ou moins, pas sûre qu’en ce qui concerne l’espèce humaine, tu ne sois pas un peu maso… c’est toi qui vois après tout !

Mais pour en revenir à l’ovulation : quand même, une fois cette tâche vitale accomplie et en l’absence d’organes génitaux masculins à proximité, pourrais-tu envisager genre… je ne sais pas moi… un gel du cycle, une auto-destruction instantanée de l’ovule, une déconnexion hormonale ?

Qu’en penses-tu ?


93.

Quelle drôle de chose que cette autofiction sous forme d’échanges virtuels que j’écris depuis deux mois… En tout cas, je ris et m’émeus à la relire, alors même si elle reste au fond de mon disque dur, elle aura toujours une (re)lectrice pour l’en sortir de temps en temps !


94.

Je suis/est un mensonge, une illusion, une version édulcorée d’un être blessé et blessant.


95.

Tu la connais cette sensation d’être une marionnette qui s’agite/qu’on agite dans tous les sens, vite, vite, faut se bouger, agir, paraître, être ? Parce que tu crois vraiment que s’agiter c’est être ? Être quoi d’abord ?

Tu parles, ça permet juste de ne pas s’effondrer, de tenir le(s) rôle(s), d’oublier l’horreur du décor, de s’oublier soi…

Et si être ne pouvait se vivre que là, au sol, immobile et désarticulé(e) ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s